Article 3 ou pensée pré-partiels

Les examens finaux approchent à grands pas. Ils vont me dévorer aussi rapidement que lorsque j'ai avalé ce chocolat du calendrier de l'avant. Je n'en ai fait qu'une bouchée.

C'est une catastrophe, je n'arrive pas à réviser. Mon esprit (toujours aussi perdu) m'en empêche ! Je sais parfaitement que je n"ai personne d'autre à blâmer que moi, mais je le fais quand même, comme ça c'est moins lourd à porter. Je vais retourner manger des chocolats à présent, c'est bon pour le moral je crois. Pas d'inquiétude pour les kilos en trop, j'éliminerai en dansant et sautant sur le lit en culotte en écoutant du Bruno Mars. Quelle perspective radieuse.

En attendant le massacre, je retourne faire semblant de réviser.

Bonne chance à vous pour ce qu'il vous plaît....

Sixtine

Retour à l'accueil